La journaliste Sonia Mabrouk évoque l'islam politique

La « radicalité errante » ou la perception « à vue de nez » de la radicalité.

http://https://www.i24news.tv/fr/actu/france/175993-180530-l-islam-politique-n-est-pas-compatible-avec-les-valeurs-francaises-s-mabrouk-a-i24news Au sein de mes travaux, j’attire l’attention sur nécessité de penser la notion de radicalisme et le concept de radicalité vis-à-vis du Droit afin de fonder les analyser sur une structure objective et avec des bornes référentielles identifiables. Ici, les propos de la journaliste (ne pas s’arrêter au titre) sont une illustration d’une perception…

Détails

Interdire le « salafisme » : peut-on sérieusement interdire une impression ?

La proposition pourrait faire sourire si elle n’était pas sérieuse. Pourtant, elle émane d’un ancien premier ministre qui propose d’interdire le salafisme pour lutter contre le terrorisme…Cette « proposition » illustre trois choses: La terminologie que nous utilisons (islamisme, fondamentalisme, radicalisme…) ne renvoie que vers des impressions. Tant que le radicalisme n’aura pas de signification claire, neutre…

Détails

La déradicalisation en France: faiblesses et dysfonctionnements.

Par soucis de concision pour le lecteur, le thème abordé dans cet article donnera lieu à 2 billets : le premier sur l’étude d’une problématique fonctionnelle de la notion de « déradicalisation » en France / un second à propos d’une problématique plus spécifiquement éthique et propre aux sciences humaines et sociales à savoir : est-ce le rôle…

Détails

La religion, une affaire strictement privée ?

La religion est souvent perçue au sein de l’imaginaire et de l’opinion comme une affaire privée. Perception collective probablement renforcée par la croyance en une laïcité comprise comme un outil politique de lutte et d’interdiction à l’égard du fait religieux dans « l’espace public ». Cette perception première est source de confusion. D’une part elle ne précise…

Détails

La « radicalisation de la laïcité » a plus de sens que la radicalisation liée à un contexte islamique.

La radicalisation, terme majoritairement associé à l’islam en France, est un terme « fourre-tout », sans grande signification. Ainsi que je tente de le démontrer au sein de mes travaux à travers une analyse éminemment sémantique, tant que les repères normatifs du radicalisme ne seront pas explicités et à partir du moment ou « le radicalisme » sera compris…

Détails

« L’affaire Tariq Ramadan »

Déconnectons de suite la tentation : pro ou anti Ramadan, la question n’est pas celle-ci. Deux éléments peuvent attirer l’attention dans cette affaire. D’abord une tentative d’affaiblissement et de binarisation du Droit à travers une entreprise de moralisation des problématiques, et donc une tentative de dénaturation de celui-ci par les médias de masse et l’opinion,…

Détails

De l’utilité des écrits discursifs des sciences sociales.

Pourquoi écrit-on? Plus précisément pour qui écrit-on ? Et plus spécifiquement encore, quelle est l’utilité des écrits scientifiques discursifs sur certaines problématiques en lien avec les sciences sociales par exemple, ou à propos de problématiques humaines plus globalement ? Eveiller les consciences ? Probablement. Les consciences de qui ? Qui sont les récepteurs des discours…

Détails