Soumission à l’islam VS soumission à la “République”

Même si je n’aime pas commenter l’information médiatique, celle-ci constitue une des matières premières de mes travaux doctoraux.

J’ai suivi l’interview de J.P Chevènement sur BFMTV ce jour.

Au-delà des propos creux et stéréotypés (république, laïcité, valeurs de république, autorité…), j’ai pu entendre que les individus “doivent se SOUMETTRE à la République”.
J’ai pu entendre à de nombreuses reprises cette injonction de la part d’acteurs politiques.

Il est difficile de ne pas faire le parallèle avec les critiques politiques quant à l’islam comme religion de contrainte qui impose la “soumission”.

Au-delà de l’ironie qui n’est pas très utile à l’exercice analytique, le parallèle mérite d’être souligné car il permet de démontrer comment une partie de la politique depuis 1989 tente de se redéfinir face à la religion musulmane tout en reprenant une terminologie qu’elle critique pourtant.

Il y a là, un aspect important à étudier en matière “d’inconscient politique” sachant qu’en définitive, le mot islam ne veut même pas dire “soumission”…

Redwane El Bahar

Doctorant en sociologie, je mène une thèse intitulée : "radicalité, radicalisme et radicalisation en lien avec un contexte islamique en France.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu
%d blogueurs aiment cette page :